English version
Flux RSS
Accueil
Accueil > Développement industriel > Exploration-Production > Modélisation de bassin et de réservoir > Reservoir Simulation > Entretien avec Olivier Houzé, Directeur Général de KAPPA, et Jean Burrus, Président-Directeur Général de Beicip-Franlab

Reservoir Simulation

Entretien avec Olivier Houzé, Directeur Général de KAPPA, et Jean Burrus, Président-Directeur Général de Beicip-Franlab

Juillet 2018

IFPEN, Beicip-Franlab et KAPPA Engineering ont signé en décembre 2017 un contrat de partenariat pour offrir aux industriels une solution avancée et complète pour la simulation de réservoir.
   
Ce contrat fait suite à une première collaboration initiée en 2016 entre Beicip-Franlab et KAPPA sur la commercialisation du logiciel de simulation dynamique de réservoir PumaFlow.
  
 

Pouvez-vous nous présenter les activités de KAPPA et de Beicip-Franlab ?

O. H. : KAPPA a été créée en 1987 par deux anciens ingénieurs de Schlumberger spécialisés dans les essais de puits : Dominique Bourdet et moi-même. KAPPA s’est très vite orientée vers le développement et la commercialisation de logiciels dans le domaine du réservoir et de la production. KAPPA a une centaine d’employés, dont la moitié en France et l’autre répartie dans six bureaux régionaux. KAPPA développe et commercialise sept logiciels, dont quatre sont leaders sur leurs marchés respectifs.
    
J. B. : Beicip-Franlab est depuis 50 ans un consultant et éditeur de logiciels indépendant, filiale d’IFPEN. Notre champ d’action comporte l’essentiel de la chaîne de l’exploration-production depuis l’exploration régionale, la délinéation des champs, la production, la récupération améliorée, jusqu’à l’optimisation des installations de surface. Beicip-Franlab, appuyé par le réseau de ses filiales internationales, conseille de nombreux clients dans le monde, et est particulièrement bien implanté chez les grandes compagnies nationales. Nos logiciels concernent la modélisation des systèmes pétroliers et la modélisation stratigraphique, la modélisation des réservoirs fracturés et la simulation de gisement.
  

Quelles sont les attentes du marché de la simulation de réservoir ?

O. H. : C’est un marché très compétitif, avec des acteurs historiques et des nouveaux venus assez agressifs. Les cartes sont en train d’être rebattues, et le secteur est confronté à des mutations technologiques (Cloud, Automation, Big Data) dont l’impact sera considérable même s’il n’est pas encore clair. Il y a aussi des attentes « endémiques » : plus rapide, plus fiable, plus de modèles, etc.
    
J. B. : À ces mutations technologiques s’ajoute, dans le cas de la simulation de gisement, l’impératif de mieux lier les métiers du puits et ceux du réservoir. Ceci découle de la nécessité pour nos clients d’augmenter la production à court terme, sans perdre de vue l’importance du contexte réservoir. Il faut de nouveaux workflows pour répondre à ces besoins.
    

Pourquoi un partenariat KAPPA/Beicip-Franlab/IFPEN ?

O. H. : La crise de 2015 nous a tous amenés à reconsidérer notre modèle. Ce partenariat permet à KAPPA d’étendre son périmètre d’activité à la simulation de réservoir pour laquelle nous n’avions pas la masse critique. Il s’agit de capitaliser sur les points forts respectifs des partenaires : KAPPA dans le domaine des logiciels ; IFPEN dans le domaine technique ; Beicip-Franlab en tant que spécialiste du réservoir.
   
J. B. : L’idée initiale était de nouer un partenariat strictement commercial. Mais les contacts avec nos clients respectifs nous ont convaincus qu’ensemble, nous pouvions apporter de nouvelles solutions valorisant mieux nos forces respectives. Ainsi est née l’idée d’un nouveau produit intégrant le meilleur de chaque entité et offrant une solution plus attractive pour les utilisateurs. Il était important pour Beicip-Franlab, non seulement de continuer à fournir une solution de simulation de gisement pour ses clients actuels, mais surtout d’apporter un avantage compétitif par rapport à l’offre du marché.
   

En quoi le partenariat de 2017 va-t-il plus loin que celui de 2016 ?

O. H. : Il n’y a pas de commune mesure. Le partenariat de 2016 revenait à utiliser KAPPA comme vecteur commercial des logiciels IFPEN, en établissant à la marge un certain nombre de passerelles techniques. Dans ce nouveau partenariat, KAPPA va réécrire le volet applicatif de ces logiciels et se connectera aux modules de calcul d’IFPEN. Le résultat sera des produits KAPPA ‘powered by’ IFPEN.
   
J. B. : Nous visons à présent à créer une nouvelle plateforme de simulation de gisement. Les utilisateurs y trouveront la performance et la qualité du simulateur actuel PumaFlow dans les domaines de la physique des écoulements et des traitements numériques, mais aussi une plus grande capacité à intégrer les interprétations de puits, les données dynamiques et de monitoring, ainsi que les possibilités offertes par le cloud. Beicip-Franlab continuera à apporter son expertise métier dans la définition du produit et les services de support à ses clients historiques.

  


 

L'espace Découverte vous propose des clés pour comprendre les enjeux énergétiques du 21ème siècle liés à un développement durable de notre planète.

Liste de liens

  • Imprimer la page

Entretien avec...

Olivier Houzé
Directeur Général de KAPPA
et Jean Burrus
 Président-Directeur Général de Beicip-Franlab

           Français   /   Anglais